Spiritisme

Spiritisme

Science occulte fondée sur la conviction que les esprits des défunts et les êtres sur-naturels (anges ou démons) ont des enseignements à nous transmettre pour nous faire progresser, nous encourager, ou nous avertir. Les médiums les interrogent par le biais de diverses techniques (tables tournantes, tarots, planchettes ouija). Les comptes-rendus d’apparitions, de zombies et d’ectoplasmes font en général frémir. Le spiritisme vieux comme le monde, a connu un regain d’intérêt dès la moitié du XIXe siècle. Il a été popularisé en France par Atlan Kardec et Augustin Lesage, aux Etats-Unis par les soeurs Fox et surtout Edgar Cayce. Ce dernier a eu une forte influence sur le Nouvel Age.

Les adeptes du spiritisme ne se gênent pas, sous l’influence des esprits qui leur parlent, pour truffer leurs discours de références aux textes bibliques, sans doute pour brouiller les pistes. Souvenons-nous que Victor Hugo, ce spirite notoire qui disait croire en Dieu, croyait aussi au repentir et à la rédemption finale de Lucifer (voir La Fin de Satan). Mais que ne peuvent inspirer les jeux spirites et le père du mensonge, Satan ?

Loin des miasmes du spiritisme le chrétien se gardera de tout commerce avec les esprits, quels qu’ils soient. Le Médiateur par excellence, Jésus-Christ ressuscité et glorifié, la Révélation biblique, le Saint-Esprit en lui, suffisent à tout (Jean 1.18; 14.9, 15-18; 16.13;1 Jean 5.20; Col 2.18,19).